12342339_928474627201014_7601118902095186068_n.jpg

Samedi .
Cinema .
Postdamer platz .
Bien calée dans le fauteuil , quelques minutes avant le film . J’ai dû choisir entre Star Wars et Spectre que je n’avais pas encore vu . Ce fut donc le Bond …. Jame’z Bond …
Me voilà toute contente, anticipant un film à grand spectacle qui commencerait après la pub et son tsoin tsoin . Comme je voulais zapper ces images exaspérantes avec leurs gags “deuxième degré” et le recul dont la pub fait maintenant preuve pour nous amadouer , j’ai laissé errer mes pensées vers le congrés de Clowns de Saint Petersburg , et la photo de mon frère avec Slava et Oleg Popov pour me raconter la poésie de cette rencontre en attendant que le film commence …

Oleg Popov

J’avais 14 ans la première fois que j’ai vu Popov au Cirque d’hiver , et par la suite  il avait rendu visite à mes parents dans le Cirque de Zavatta …

C’était encore l’époque de l’Union Soviètique et personne de ce côté du mur ne considérait qu’il était vraiment drôle , mais plutôt ingénieux et poètique . On disait : “Les clowns russes ont beaucoup de technique mais ils ne sont pas drôles” , ils portaient tous quelque chose de très raide , de très sérieux sur leur personne , une sorte de carapace dramatique … Bref …

Popov pratiquait  le merchandising avant l’heure , tout soviètique qu’il était , mais je crois que les russes aiment le commerce : j’avais en effet acheté une poupée à son effigie il y a 45 ans, lors de son passage à Paris . Je l’ai toujours …

Retour dans la salle de Cinema …
Tout à coup à l’écran apparait POPOV en énorme . Je sursaute … regarde autour de moi  : la salle est comble et tout le monde semble normal , un peu indifférent à ce qui se passe sur la toile . La réalité prend des proportions distendues … Je flotte .
Le film indique que Popov salut au milieu d’une piste , il est ovationné …
Je me ressaisis et pense qu’il s’agit d’un document sur le fameux congrés d’il y a deux jours . Je me concentre  alors sur ces images que j’avais cru imaginer … Popov rentre dans sa loge , se démaquille , vieux bonhomme de 85 ans … Il prend un taxi et passe devant son nom en grandes lettres de lumière .
Je ne vois pas le nom du cirque , ce n’est pas Saint Petersburg . Je me retourne encore sur les spectateurs : “Regardez , c’est Popov, une légende, je vous jure que je pensais à lui à cet instant même …. Regardez Mesdames et Messieurs, c’est magique “ … Je ne dis pas tout ca , mais je le pense très fort . Puis je me reconcentre sur ce qu’il se passe là haut . Popov est assis dans un fast food . Une voix off dit en anglais : “ Si c’était à refaire, je referais tout pareil …” Okay but Popov is now staring at a nightmare of a clown , it is a Mac Donald puppet !!  … Un grand M jaune s’affiche . Popov engouffre une frite et fait semblant de recracher une arête . Puis voilà …
J’étouffe un râle …
Un mythe s’écroule .
Un autre nait ….
Popov était oublié de tous il y a à peine un an … Le voilà partout … Un survivant .
Lorsqu’il n’y aura plus de subventions , lorsqu’il n’y aura plus de fast food il y aura toujours des clowns .
Le Bond était bien .

12342339_928474627201014_7601118902095186068_n

Popov au centre avec micro , Leo Bassi en haut à gauche , Gardi Hutter la dame qui sourit , Slava avec la barbe blanche et Jango Edwards à droite de Popov

Advertisements