Née en 1913, la tante Régina, nommée après une des enfants de Frediani chez qui mes grands parents s’étaient rencontrés, était la deuxième d’une fratrie de cinq enfants , mon père Léon étant le cadet . En vérité deux autres soeurs étaient décédées en bas âge , l’aînée et la toute dernière dont mon père s’est toujours souvenu .

Régina c’était celle ci , debout à gauche de sa mère  sur cette photo datant sans doute de 1919 …..
223272504_8d706e4cfc_o (1)

Pour suivre l’itinéraire invraisemblable de cette petite fille , il faut passer par  quelques autres photos ….

223272069_92f0b32e4e_o

La voici debout sur sa soeur Anna, vers l’âge de Huit ans …

marcellis avec ses enfants circa 1930 ( Anna,   troisième en partant de la gauche) droite

marcellis avec ses enfants circa 1928 ( Anna, troisième en partant de la gauche) droite

Mon grand père avait mis tous ses enfants au travail dès le plus jeune âge , afin de leur assurer une autonomie et une vie alternative …. Sans grande possession et très peu d’éducation , après la première guerre mondiale,  la famille  se serait trouvée dans l’obligation  d’aller travailler  à “l’usine” , mais mon grand père, ayant déjà débuté sa carrière aventureuse dans le cirque d’avant guerre , avait estimé que cette vie était plus amusante et plus libre .

Néanmoins il fallait se montrer à la hauteur des privilèges du métier en présentant un savoir faire hors du commun . Ce qui exigeait un entrainement quotidien tout comme les sportifs actuels de haut niveau . Aujourd’hui cela s’apparenterait à des contraintes inadmissibles pour des enfants, mais la famille ne connut que des gens reconnaissants d’avoir tout appris très jeunes … Les temps changent , les valeurs et leurs exigences aussi .

Voici à nouveau les trois soeurs, vers les âges de 16 à 21 ans

223272543_9f3ac74475_o

Regina Marcelle Anna

Le numéro des soeurs Marcellis connut un très grand succés dans tous les meilleurs Music Halls de France . A tel point qu’un beau jour il fut engagé chez Les Bouglione dans  le plus beau chapiteau de l’époque … C’est ainsi que les deux familles se lièrent d’amitié  .

La tante Anna et sa soeur Regina

La tante Anna et sa soeur Regina, dans leur numéro acrobatique des Soeurs Marcellis circa 1930

Ma tante Régina épousa Sampion Bouglione  , ci dessous sur la photos des quatre frères légendaires . A la mort de mon Oncle Sampion, sa femme dirigea le Cirque d’Hiver de Paris avec son beau Frère Joseph et sa Belle Soeur Rosa ( toujours en vie ) jusqu’à deux ans avant sa mort en 1986

Les 4 Frères Bouglione, les rois du Cirque

La petite fille de Joseph, la belle  Régina Bouglione d’aujourd’hui, fut nommée après ma tante , soeur de Léon mon père … Ainsi qu’une jolie cousine , fille de Marcelle et l’autre ravissante Régina petite fille de Marcelle … Toutes bien nommées , des Reines du Cirque …

223272571_b29a580865_o

Tante Régina Bouglione avec un bébé Lion

Tante Régina Bouglione,  Joséphine Baker et Rosa Bouglione au Cirque d'Hiver 001

Tante Régina au Cirque d’Hiver avec Joséphine Baker , Rosa Bouglione sa belle soeur et Sampion Bouglione son neveu … vers 1973

Advertisements