Tout va trop vite

223272528_4954a50984_o (1)

grand mère inquiète avec sa (toujours) plus grande famille circa 1925, le bébé c’est papa à environ 2 ans ….

Quelque soit l’âge l ‘époque ou la période historique , on peut toujours s’imaginer exprimer que « Tout va trop vite ! » …. Et je suis certaine qu’on le disait dans l’antiquité , au moyen âge , sous Napoléon etc …. Jusqu ‘à aujourd’hui  où on a du ma à penser plus vite qu’internet ! Ca veut évidemment dire qu’on laisse tomber la mémoire de certaines choses choisies .  Tout ne peut plus être pris en compte mais en même temps  notre capacité d’archive n’a jamais été aussi grande .

Le choix des archives est un choix politique . Il y a des priorités .

Dans l’histoire de chacun d’entre nous , il existe de plus en plus de moyens pour conserver le souvenir d’itinéraire historique de tel ou tel membre de la famille .

Mieux encore , nous avons les outils pour creuser dans nos passés individuels .

Nos anciens ne le faisaient pas . Les nobles étaient les seuls à retracer leurs arbres de famille pour prouver qu’ils étaient en effet désigner par un dieu .

Leo, Jimmy and Joanne. Publicity Campaign Jimmy Wheeler on his Australian Tour 1959

Leo, Jimmy and Joanne.
Publicity Campaign Jimmy Wheeler on his Australian Tour 1959

Dorénavant , n’importe quel gueux  a une lignée aussi longue …. C’est enthousiasmant de démocratie.

Je retrace sans relâche mes ancêtres , dans le seul intérêt du spectacle .

Pour permettre d’accorder un peu de temps à une des nombreuses  branche d’histoire de ce métier qui avait toujours impliquer une sorte de sacerdoce …. Plus maintenant .   Et pendant que j’en ai encore le temps …. je tente de  ralentir le manque de connaissance à l’égard de la profession, et pour que tout n’aille pas trop vite .

On ne nous interrogera jamais , “nous”  les “ceux” qui ne sont pas médiatisés, les “ceux” qui ne sont pas dans les livres , on ne nous demandera jamais ce qui brûle dans nos familles .

C’est à tout un chacun de s’en charger , si on estime que cela en vaut la peine . Et notre liberté est bien celle là ….

Leo Bassi senior , little Leo, immy Wheeler , baby Joanne, June bassi and Elisabeth (Betty) 1956 London

Leo Bassi senior , little Leo, immy Wheeler , baby Joanne, June bassi and Elisabeth (Betty) 1956 London

Ici , à Berlin, j’ai assisté et participé à un symposium sur le devenir et l’état des lieux du théâtre libre, en espace public : un rassemblement froid et impersonnel de gens qui se cherchaient une famille . Tous très expérimentés et professionnels mais tous  ne sachant plus très bien ce qu’ils foutaient là .

Plutôt que de penser “espace public” les artistes devraient se voir comme des personnes publics, peu importe le lieu .

Pour eux aussi tout est allé trop vite .photo_1 (1)

Advertisements