Avec  Paul, j’avais commencé une longue et unique conversation  il y a presque 20 ans .

C’était toujours la même : nous parlions de spectacle de rue et de justice sociale . Ce gars là avait une fois pour toute fait le lien entre les deux sujets  en  les traduisant en Festivals de rue .

« De la création de qualité pour tous » fut son combat …. Et nous en avons  profité .

Ope__ration_escargot

Paul, l’exhausteur des belles relations humaines,   savait sublimer ce qu’il aimait .

ET il vous a aimés confrères artistes , et vous publics de tous bords, de toutes les latitudes …

Je ne lui connaissais aucune jalousie … Que des envies …

Nous avons perdu notre  acteur‑admirateur  … A la fois le plus enthousiaste des spectateurs et le plus sympa des organisateurs  avec un sens aigu de la mise en valeur des  spectacles qu’il engageait .

Paul se souciait beaucoup de l’accueil … Sans compter …  Et que d’accueillis ! C’est là que je compris ce qu’était le fond de son travail : Il vivait d’échange et de partage .

Personnellement , j‘ai perdu un compagnon d’aventure , avec qui  je n’avais pas  fini de parler , notre conversation restera en pointillés . C’est inacceptable, nous avions tant de choses importantes à nous  dire !! …

Il y a la famille, il y a les amis, et il y a Popol .  Un être à part …

Ses derniers mots écrits au dessus d’un clip comique :

« Chef d’œuvre ! »

Tout lui .

10830760_10152911558589297_8277611225665013730_o

photo Zoya Bassi

Advertisements