Marcel Sansous, dit Marcellis , acrobate et dresseur de chiens . né  à Toulouse en 1883 , marié à Rosalie Bassi …

Pépère vers l'âge de 75 ans avec sa chienne sur la tête

1958 : Pépère vers l’âge de 74 ans avec sa chienne sur la tête

Le père de mon père de mon père …

En Juillet 1914 il était en tournée avec sa femme,  en Angleterre  … qu’ il quitta précipitamment . Des articles où figurent  leurs noms  sur un programme de Music-Hall , sont archivés en ligne par la presse anglaise .

“The Marcellis , and Rosa Bassi, very nice acrobats …”

Le 4 Août 1914 il partit au front   comme l’a noté ma grand-mère  sur un bout de carton qui est  encore  dans un  de mes tiroirs . Elle s’est débrouillée toute seule pour rentrer  d’Angleterre en catastrophe à Toulouse . Mémère en a toujours voulu à Pépère d’avoir eu cet élan patriotique .

le même pendant la guerre de 14-18

le même pendant la guerre de 14-18

Sur ce carton, les  photos  jaunies , collées côte à côte , témoignent de la vitalité du personnage .

Equilibre sur chaises

Equilibre sur chaises, on distingue mon grand père en costume sombre .

D’après la liste de dates de permissions

– quatre fois dix jours en quatre ans-

tenue par ma Grand-mère Rosa  et griffonnée sur ce même carton, Pépère est resté jusqu’au bout  …

Mes grands parents remontèrent un numéro ensemble après 1918 mais c’est encore un autre chapitre .

Revenons à la première guerre mondiale .223272594_d2466c3193_o

Dans la famille , tout se raconte en se marrant . Une fois arrivé à l’armée , on demande à mon grand père quel est son métier :

« Ah tu dresses les chiens , eh bien on va te mettre dans la section canine … »

Quelques semaines plus tard les chiens d’attaque savaient tous faire des sauts périlleux et des équilibres . On a vite recyclé mon grand père en lanceur de grenades ….  Malheureusement  …

Pépère sur son échelle libre et quelques copains de régiment

Pépère sur son échelle libre et quelques copains de régiment

Il fut envoyé à Verdun , et  n’ a jamais voulu en parler . Avec ses copains de régiment, et après tant de temps passé ensemble, Pépère finit par monter un groupe d’acrobates … Histoire de ne pas oublier pourquoi on est en vie .

On l’ a quand même intégré dans la revue du 14ième régiment en 1916 …

Comme quoi tous les combats ne se ressemblent pas .

la revue du 214e regiment Sansous dit Marcellis échelle libre Reims

la revue du 214e regiment Sansous dit Marcellis échelle libre
Reims

Et pendant ce temps Mémère l’attendait à Toulouse (1917)
223272504_8d706e4cfc_o (1)

Advertisements