J’ai été y faire un tour au Festival Mondial des théâtres de marionnettes . D’une part parce qu’ il y a des copains qui se produisent là bas, d’autre part parce que c’est un très beau festival qui a lieu tous les deux ans (depuis 2009, auparavant c’était tous les trois ans) et qui a installé un système de spectacles payants en salle et gratuits en extérieur . Il y a un « in » un « off » , bien sûr , mais aussi un « autour de » et un « à propos de » , qui complètent l’offre d’un festival pour petits et grands . Les spectateurs professionnels ou profanes en repartent comblés , avec l’impression d’avoir participé à un événement plutôt que de l’avoir consommé . Et puis le programme est riche : ca vient d’Afrique , des USA , d’Argentine, des 4 coins d’Europe, mondial quoi.
On parle quand même ici de dix jours de festival dont les habitants sont fiers et qui craignent de se le faire piquer par Lyon par exemple …
Quant au programme, c’est presque autant qu’Avignon, faudra consulter le catalogue et y aller .
Si la France a bien une richesse , c”est celle là, celle des festivals …
Et puis oui, ça s’institutionnalise, même le off . Mais bon… et alors .
Du moment qu”on laisse encore un peu de place aux sauvages du mêtier, je ne vois pas pourquoi l’art et\ou la culture n’avaleraient pas plus de budget de l’état, c’est un bon investissement au bout du compte . Prouvez donc le contraire .

25 septembre 2013

Advertisements