“Mauvaise nouvelle ,  on n’a presque plus d’essence !”

Oh nooonn  Uli c’est pas vrai , on est à un quart d’heure de notre prestation « What do we do ? »

“Stay in the car, we drive to get some now “…005 (2)

Bon alors on est en costume, faut préciser demi-costume, assis dans notre demie voiture, une trabant sciée en deux qui roule sur les seules roues avant  en trainant  l’arrière où de minuscules roulettes sont fixées et empêchent la carrosserie de frotter parterre . Quand on freine, la voiture monte en perpendiculaire sur le nez . Oui c’est marrant à voir, mais beaucoup moins d’être assis à l’intérieur  quand  le pare brise te montre le goudron de la route .

Bref nous voilà partis à la recherche d’une station à essence  , ce qui signifie qu’on devait quitter le secteur de la ville (  Padderborn en Allemagne) où se déroulait le festival de rue . Pire que ca, on prend une sorte de périphérique qui nous emmène à des kilomètres de la fête et de notre public … On devient donc un véritable happening , dangereux en plus,  et tous ceux qui nous dépassent dans des voitures « entières » sont soit rigolards, soit fâchés ( on est en Allemagne quand même, le hors norme se digère mal ) soit tellement choqués qu’ils ne savent plus conduire . Moi, je fais mine de rien, genre « ben quoi ?  On n’a plus le droit de se promener avec sa moitié ? ? ». En vérité j’avais peur de croiser des flics qui nous  auraient forcés de descendre et retourner à pied au bureau du Festival comme cela nous était déjà arrivé dans une autre ville .

Une très longue marche où ton look ne trouve aucune justification auprès des locaux  et ils te le font savoir. Carrément aggressifs …  Uli se ferme dans ces cas là .

Rien ne le touche , il n’est que pure volonté : faut arriver au but .001

Le plus dur fut à la pompe . Je regardais vaguement par la fenêtre alors même que j’étais de toutes façons  à l’extérieur  dans une moitié de carrosserie .

D’autres automobilistes faisaient le plein , morts de rire . Uli a voulu pousser la plaisanterie jusqu’à ne payer qu’un demi-plein . Le mec à la caisse n’a pas trouvé ca drôle  du tout…

Non les flics ne furent pas au rendez vous ce jour là, et on a filé , cul dehors,  pour retourner le plus vite possible vers  un public  averti  .

 

Advertisements