Une oeuvre , une vie : Monsieur X,  artiste incognito .

Afin de mieux apprécier l’œuvre de Monsieur X,  Il est important de prendre en compte quelques éléments de sa biographie.… Né sous X ,   l’artiste se cherche très tôt dans sa vie . Il prend notamment dix ans pour parfaire sa signature (cinq ans pour la première barre en trait plein , partant d’en haut à gauche pour aller jusqu’en bas à droite sans détour, et cinq années supplémentaires pour la diagonale opposée passant exactement au milieu de la première barre.) C’est à la croisée de ces deux droites que Monsieur X se rendit compte qu’il avait dessiné  le chiffre 10 en latin , une langue morte depuis près de deux mille ans .. Ce fut un véritable choc . Il voulait bien être un X mais pas un ex …. L’impact de cette découverte ne se fit pas attendre : l’artiste se lança à corps perdu (il ne s’était toujours pas trouvé) dans la production moderne d’une série de films pornographiques qui prirent son nom . En dépit de son immense succès , beaucoup de gens portèrent plainte contre X pour outrage à l’esprit de la lettre . Véritablement encerclé , X était devenu une cible alors même que son objectif était de rester inconnu .

Poursuivant désespérément l’anonymat  , il fit une croix sur sa carrière personnelle . Cependant celle-ci ne cessa de grandir  : Elle passa de X à XL à XXL plongeant l’artiste dans un désespoir métaphysique vu que « L » était en trop . Il décida alors de ne jamais se marier pour mieux se passer d’elle . Malgré cela, il prit  miraculeusement son envol .

Le plus simple était  d’accepter son échec en apposant sa signature partout …  chaque œuvre signée le rendait de plus en plus célèbre  et de plus en plus déprimé, ce qui lui valut d’être qualifié de  «  mal comme X  » par la presse .

Dates et œuvres importantes dans la carrière de Monsieur X .

1987 : une réalisation majeure qu’il nomma “le grand  rayon X”  , impossible à exposer à cause des radiations  .

“X position” regroupa  de nombreux projets ambitieux  , tous datant des années quatre vingt d’X .

Entre autres, le “X troué” , évoquant des moments  torturés  néanmoins  peu caractéristiques du travail de l’artiste  .

Le X troué posait un problème de base : situé au centre de l’ouvrage, le trou empêchait la bonne tenue de l’oeuvre. En effet, les bras du X bringuebalaient de part et d’autre du trou . Aussi l’artiste exaspéré par sa lettre fétiche , envisagea de créer un Y ou un Z , trahissant ainsi toute une vie d’inspiration artistique . Grâce à l’intervention de quelques fans anonymes , on rebaptisa  l’oeuvre “Xplosion” en la faisant sauter  en 1997,  justifiant ainsi le trou géant .

Il y eut également “Xtenso” , à rallonge, et dans le prolongement d”Xpresso” très intense .

Monsieur X déclina toutes les possibilités de sa trouvaille jusqu’à  “Xhumation” oeuvre posthume .

En dix ans de travail , le message  laissé par ce grand artiste contemporain est qu’ il est possible se faire un nom en croisant les bras …

Les oeuvres  de X sont transportés par l’entreprise Fede qui en profite pour en rajouter un  au bout de son nom  .

Advertisements