Voici comment je sens les choses ,  la libre expression est en porte à faux . Mais dans un sens ça me fait bizarre d’avoir à m’exprimer là-dessus maintenant , parce que ça pourrait prendre des allures pédagogiques . Mais bof tant pis , j’y vais .

Nous nous trouvons devant une multiplication d’espaces pour nous exprimer librement .

Appels à la radio , forum internet , débat public , télé réalité …

À l’école on enseigne aux enfants  à exprimer leur opinion, leur impression , dans un cadre très précis d’une société endormie , sans histoire(s) lisse , propre , et sans heurts où on confond paix , harmonie avec platitude et ennui . Mais quid des outils indispensables pour  créer sa propre opinion, sa propre vie , ses propres amours et ses propres solidarités ? Au fin fond , et avec un peu plus de laisser faire,  appliquer à des moments cruciaux , on trouverait bien vite que les humains désirent souvent vivre les mêmes joies et que les objectifs des uns et des autres ne sont pas lointains du tout , et ceci de par le monde , même si ça implique un chaos dont ne ressort pas clairement un chef . Je dis Tant pis pour le chef .

Le contraire se passe maintenant . L’ordre et toutes les valeurs régelmentées (le respect , le bla bla , le fromage , la liberté, le bonheur, la réussite , le bleuuh) sont présentés plus ou moins comme la seule possibilité de vivre de manière civilisée .

Et dans le tas se trouve la liberté d’expression agencée selon le mode suivant : on nous  informe qu’il se passe telle ou telle chose puis immédiatement derrière “allez y , parlez , qu’en pensez vous ? Vous êtes libres de vous exprimer , mais dépêchez vous , la fenêtre d’opportunité c’est maintenant  et les règles du langage sont  les suivants , allez …”

Pour les spectacles c’est pareil .On décide que le public aime ceci ou cela , alors produisez  nous quelque chose qui va attirer du monde , voici l’espace et voici l’argent qui va avec . Faîtes le là maintenant tout de suite .

À l’école , c’est : voici l’histoire , le problème , la question est celle-ci  , qu’en penses-tu ?

Ce n’est pas grave si tu ne sais rien ou que tu ne comprends pas . Il faut que tu aies un avis .

Comment ?

Tu n’en penses rien ?

Mais il faut en penser quelque chose …Écoute , en général on en pense ci ou ca et alors on est tranquille . Alors dépêche toi , qu’en penses-tu ?

L’encadrement est très intéressé par les réponses puisque sa place en dépend .

Mais il faut faire parti du cadre pour pouvoir répondre . Alors on nous nourrit de cadre avec expertise .

Bouffe le cadre et tu feras un beau tableau .

À bas les experts .

Vive les virtuoses

Vives les ceux qui cherchent … Vive les passionnés chaotiques …

Comment rester libres quand même nos outrages sont encadrés .

Alors quoi , c’est quoi le prix de la liberté ? Ben c’est la mort les gars , ou la vie si tu as de la chance .

Et  ce qu’on en fait  quand on l’a … ?

On la partage avec le plus de monde possible , parce qu’à être libre tout seul dans son coin on devient un peu con et c’est très court une vie pour s’en apercevoir , non ?

Advertisements